Pourquoi choisir les produits biologiques?

July 14, 2017

 

Pour débuter, un survol des implications du terme «biologique» s’impose. Du côté des végétaux, la mention biologique certifie qu’aucun pesticide de synthèse, engrais de synthèse ni boue d’épuration n’a été utilisée et que les organismes ne sont pas génétiquement modifiés. Dans le cas des élevages d’animaux, le terme «biologique» implique l’absence d’antibiotiques et d’hormone de croissance, une alimentation des animaux qui provient exclusivement de la culture biologique et aucune surpopulation des établissements fermés. Du côté des aliments transformés biologiques, ce sont des produits exempts de colorants de synthèse, d’arômes artificiels, d’additifs de synthèse et d’agents de conservation de synthèse. Maintenant que les termes de la mention biologique sont établis, voyons 5 raisons concrètes de choisir des produits ayant les caractéristiques énumérées ci-haut.

 

1. Pour la santé?

 

Il est faux de penser que les aliments biologiques sont plus nutritifs que les aliments traditionnels. Par contre, il existe une panoplie d’autres raisons pour préférer les aliments biologiques aux aliments traditionnels. Les effets à long terme des pesticides alimentaires méritent d’être mieux étudiés. Par contre, un effet documenté des pesticides sur la santé existe. Il s’agit des conséquences des pesticides sur la santé… des agriculteurs! L’exposition à ces produits augmente chez les agriculteurs le risque de développer des problèmes de santé tels la maladie de Parkinson, le cancer et les malformations congénitales. Choisir des aliments biologiques est un moyen concret d’avoir un impact sur la santé des cultivateurs.

 

2. Pour sauver le chocolat, le café et les abeilles. 

 

Depuis quelque temps, la survie des abeilles est un sujet d’actualité. Mais quel est le lien avec les aliments biologiques? En fait, une des causes probables du déclin de la population de ces insectes jaunes et noirs est l’utilisation de pesticides. Une classe en particulier de pesticide, les néonicotinoïdes, s’attaque au système nerveux des abeilles.  

 

Et le chocolat et le café dans cette histoire? Étant des insectes pollinisateurs, les abeilles jouent un rôle essentiel dans la propagation du pollen de 90% des plantes sur Terre! Ces petites bêtes ailées jouent donc ce rôle crucial pour la production de plusieurs aliments. Parmi les produits qui sont les plus à risque d’une pénurie de pollinisateurs, on compte le cacao et le café. Les fraises, les bleuets, les pommes et les amandes font également partie de cette liste.

 

Donc pour favoriser la survie des abeilles et par ricochet celle de nombreux aliments, il faut éviter certains pesticides. Quoi de mieux que des aliments biologiques pour s’assurer qu’un produit est exempt de pesticide?

 

 

3. Pour les sols.

La monoculture est une méthode d’agriculture qui consiste à planter une seule espèce végétale sur un terrain. Très utilisée dans l’agriculture traditionnelle, la monoculture a des impacts environnementaux non négligeables. Bien que les plantes ont des besoins nutritionnels similaires, les proportions nécessaires de certains éléments nutritifs  varient. Ainsi, une plante ayant des besoins élevés en un composé va davantage appauvrir le sol en ce composé. Lorsqu’une même espèce est cultivé sur une grande superficie durant plusieurs années consécutives, le sol se voit vidé de certains nutriments.

 

La culture biologique étant plus respectueuse de l’environnement, des méthodes telle que la rotation des cultures sont utilisés pour éviter que les sols ne se vident de leurs nutriments.

 

4. Pour les cours d’eau. 

 

Étant donné l’appauvrissement des sols causé par la monoculture issue de l’agriculture traditionnelle, des engrais de synthèse ont été créés. Ces produits interdits dans la culture biologique sont un mélange non organique d’azote, de phosphore et de potassium qui cherchent à pallier aux effets néfastes de la monoculture. Puisque les nutriments (azote, phosphore et potassium) sont présents en quantité importante dans l’engrais, les plantes ne l’absorbent pas en totalité. Le surplus de nutriment se voit donc lessivé par les eaux de pluie et atterrit ainsi dans les cours d’eau. Bref, les engrais de synthèse polluent les cours d’eau.

 

En choisissant des produits biologiques, on s’assure qu’aucun engrais de synthèse n’a été utilisé et donc que les impacts de ces engrais sur les cours d’eau sont évités.

 

 

5. Pour favoriser la biodiversité

 

La pollution des cours d’eau liée à l’agriculture non biologique est associée à une diminution de la biodiversité. En effet, les nutriments issus des engrais de synthèse qui se retrouvent dans l’eau viennent favoriser la croissance des algues bleues. La croissance importante de ces algues vient débalancer le contenu en oxygène de l’eau ce qui nuit aux autres habitants du cours d’eau, entre autres les poissons. Ainsi, les engrais de synthèse nuisent à la biodiversité des milieux aquatiques.

 

Encore une fois, le meilleur moyen de s’assurer que les aliments consommés ne contribuent pas à ce phénomène, c’est de préférer les aliments biologiques.

 

 

Source :

Lavallée, Bernard. (2015) Sauver la planète une bouchée à la fois. Montréal : Éditions La Presse.

Please reload

Posts à l'affiche

Guide pratique des fruits et légumes congelés

September 11, 2017

1/6
Please reload

Posts Récents