C’est le temps de la canneberge !

August 26, 2020

L’été est (malheureusement) terminé, mais il ne faut pas désespérer : les canneberges sont en chemin. Au Québec, on les cultive généralement de septembre à décembre. On peut également les retrouver en épiceries à longueur d’année, séchées ou congelées, mais rien ne vaut les bonnes canneberges fraîchement cueillies ! Un plant de canneberge est vivace, et peut rester en vie durant de nombreuses années, voire décennies. Son petit goût acidulé sait satisfaire les petits comme les grands, depuis plusieurs générations !

 

 

 

La canneberge aime les temps froids, d’où ses nombreuses utilisations durant le temps des fêtes. Mais dans quelles régions du monde pousse-t-elle ? On produit la canneberge dans les régions plus au Nord : dans certaines provinces canadiennes (et bien sûr, le Québec), dans les états américains plus au Nord et en Europe de l’Est. Le Québec, avec son climat, est l’un des plus importants fournisseurs au monde !

 

 

UNE QUESTION D’APPELLATION

La canneberge peut prendre plusieurs noms dépendamment de la région où on se trouve. Au Québec, on l’appelle bien sûr canneberge. En France, on l’appelle plutôt cranberry (anglais). Elle peut aussi porter le nom d’atoca ou de grande airelle rouge d’Amérique du Nord. En langue algonquienne, on l’appelle popokwa, alors qu’en langue iroquoise on la trouve plutôt sous le nom d’ataca. La preuve qu’elle pousse sur nos territoires depuis des siècles et des siècles !

 

 

 

REMPLIES DE VITAMINES

Le saviez-vous ? Une canneberge est remplie à plus de 87% d’eau ! Elle est également une source d’acide pantothénique (vitamine B5) et de vitamine C. C’est également une bonne source de manganèse¹, reconnu pour aider le métabolisme cellulaire et la défense antioxydante de notre corps².

 

¹ Les données proviennent du Fichier Canadien des Éléments nutritifs par Santé Canada, pour 100g d’aliments.

² Source : La nutrition, de M. Bélanger / M. Leblanc / M. Dubost

 

 

ET L’AUTOCUEILLETTE

Au Québec, l’autocueillette de petits fruits en saison estivale fait fureur. Mais on oublie souvent qu’on peut aller cueillir soi-même bien plus que des fraises et des bleuets ! À seulement 1 h 30 de Montréal, il est possible de cueillir ses canneberges et visiter les cultures. Les Jardins VMO³ pourront certainement vous accueillir (remarquez ici le jeu de mots) cet automne de la fin septembre à la mi-octobre. Restez à l’affut en visitant leur site web pour connaitre les détails de la saison 2020. Faites gaffe, les cultures de canneberges peuvent être inondées ou non. Bien évidemment, il est préférable de faire son autocueillette en champs non inondés : ça facilite la tâche !

 

³ Site Web : jardinsvmo.com/canneberge/

 

 

CAPSULE SANTÉ

Avez-vous déjà entendu parler du remède de grand-mère concernant le jus de canneberge et les infections urinaires ? Ce type d’infection urinaire est causé par la bactérie Escherichia coli (E. coli) qui s’ancre à la vessie. Le jus de canneberge (pas le cocktail de canneberge !) aurait une action préventive sur ce type d’infection, en raison des proanthocyanidines qu’il contient. Ces composés seraient capables de se lier à E. coli et de l’empêcher d’adhérer à la paroi de la vessie. On pourrait donc prévenir certaines infections urinaires⁴ ! Cependant, les études à ce sujet sont encore peu nombreuses et boire du jus de canneberge ne constitue pas un remède miracle contre ces infections. Pour traiter une infection bactérienne, il est impératif d’avoir recours à un antibiotique. Chose certaine, n’attendez pas d’avoir fini votre bouteille de jus de canneberge avant d’aller consulter un médecin. Les infections urinaires peuvent entrainer de sévères complications et doivent être traitées le plus rapidement possible. N’attendez pas et allez consulter si vous pensez souffrir d’une infection urinaire !

 

⁴ Source : L. Y. Foo, Y. Lu, A. B. Howell & N. Vorsa – A-Type Proanthocyanidin Trimers from Cranberry that Inhibit A Uropathogenic P-Fimbriated Escherichia coli

 

 

LE CAS DES ANTIOXYDANTS

Un aliment ne mérite pas d’être plus consommé en raison des vitamines et minéraux qu’il contient, des antioxydants qu’il contient, ou bien des supposées propriétés thérapeutiques qu’il a. Un aliment est consommé par envie, par plaisir ou par appétit. Si vous n’avez pas envie d’un aliment en particulier, si vous ne l’aimez pas ou si vous n’avez pas faim, pourquoi se torturer a essayé de le manger ? Parce qu’il contient des antioxydants ? Non !

 

En raison de leur origine végétale et de leur belle couleur rouge foncé, les canneberges contiennent une grande quantité de polyphénols, des molécules antioxydantes. Mais qu’est-ce qu’un antioxydant ? Les processus métaboliques de notre corps engendrent des radicaux libres. Ces molécules sont hautement instables et peuvent causer plusieurs effets : endommager nos cellules ou bien muter notre ADN (négatif !) ou bien participer au système immunitaire (positif !). Soyez sans crainte, nous produisons une tonne de radicaux libres en une journée et notre corps possède aussi une tonne de moyens efficaces pour en amoindrir les effets. Parmi ses moyens, on trouve les antioxydants ! Ce sont les flavonoïdes, lycopènes, polyphénols, curcumines, et bien plus.

 

Mais doit-on prioriser les aliments contenant des antioxydants? Il y a cette croyance que si on consomme davantage d’antioxydants, notre santé sera améliorée. Ce n’est pas tout à fait vrai. C’est un processus biologique et notre corps se débrouille seul ! On peut en revanche l’aider en mangeant varié et en mangeant des végétaux. Cependant, le lien entre la consommation d’antioxydants et une meilleure santé chez l’humain est encore faible. On sait que manger plus de fruits et légumes est bon pour la santé. On sait aussi que les fruits et légumes contiennent des antioxydants. Mais est-ce que leur effet bénéfique sur la santé est seulement dû à la présence d’antioxydants ? On ne le sait pas. Il n’existe pas de lien de cause à effet⁵.

 

Bref, simplement boire son thé au curcuma ou bien manger son biscuit aux canneberges parce qu’ils contiennent des antioxydants, ce n’est pas vraiment nécessaire ! On le fait parce qu’on a le goût !

 

⁵ Pour plus d’informations les mythes alimentaires concernant les antioxydants et pour démystifier les bonnes des mauvaises informations sur l’alimentation qui circulent sur le Web, je vous conseille le livre N’avalez pas tout ce qu’on vous dit, du nutritionniste Bernard Lavallée (le Nutritionniste Urbain)

 

 

AUX MARCHÉS AHUNTSIC-CARTIERVILLE

Au marché, on vous propose 2 types de produits à base de canneberge de la région de Trois-Rivières !

- Cocktail de canneberge (1.89L)

Ingrédients : eau, jus de canneberges, glucose-fructose, arômes naturels et vitamine C.C’est un jus auquel du sucre a été ajouté afin de balancer l’acidité de la canneberge. Parfait pour vos breuvages festifs.

- Extrait de canneberge (950 mL)

Ingrédients : jus de canneberges seulement (aucun sucre ajouté, seulement des canneberges !)C’est un jus peu sucré, beaucoup plus concentré en canneberge que les jus trouvés en épiceries.

 

 

BIEN L’INTÉGRER

À vos cocktails – Un incontournable pour vos soirées d’automne est, sans aucun doute, le combo amaretto + jus de canneberge. Accompagné d’un petit zeste d’orange, ce cocktail simple au goût de jujube saura satisfaire ceux qui ont la dent sucrée !

 

Aux muffins – Personnellement, mes recettes favorites de muffins sont celles qui intègrent les petits fruits. Ma recette chouchou : les muffins citron canneberge ! Il suffit de prendre une recette de muffin de base (style 3 fois par jour⁶), puis d’incorporer les canneberges selon les quantités de fruits indiquées, et d’ajouter du zeste de citron au goût. Une recette gagnante dans tous les cas ! L’avantage avec les canneberges, c’est qu’elles peuvent être gardées au congélateur pendant toute l’année, sans vous enquiquiner.

 

Recette : troisfoisparjour.com/fr/recettes/dejeuners/pains-et-muffins/muffins-aux-fruits-a-personnaliser/

 

Aux desserts – Croustades, scones, biscuits, gâteaux, pains, tartes et autres pâtisseries. Les possibilités sont infinies ! Le petit goût acidulé des canneberges se marie merveilleusement bien avec les desserts sucrés. Les saveurs se mélangent et se balancent, au plaisir des petits et des grands !

 

Aux recettes salées  – La canneberge s'intègre aussi bien dans vos recettes salées de toute sorte de manières. Que ce soit des canneberges séchées dans une salade verte, de couscous ou de pâte. Ou bien pour aromatiser vos plats de viande et même de poisson ! On peut aussi l’utiliser comme ajout de couleur et de texture sur le dessus d’un velouté de légumes. Et surtout le mettre au four sur le dessus d’un brie pour obtenir un délicieux fromage fondant aux canneberges !

 

La traditionnelle sauce aux canneberges – Pour bien accompagner la dinde, quoi de mieux qu’une sauce aux canneberges. Quoiqu’il existe des recettes plus complexes (et peut-être plus savoureuses), il est possible de réaliser une telle sauce avec seulement 3 ingrédients : des canneberges (évidemment !), du jus d’orange et du sucre blanc. Facile et rapide !

 

 

Please reload

Publications à l'affiche

C’est le temps de la canneberge !

August 26, 2020

1/10
Please reload

Publications récentes
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook
  • Instagram
Rechercher par Tags
Archives
Please reload